Les membres du Conseil de la Nation ont adopté, lundi à Alger, à la majorité la loi portant règlement budgétaire pour l'exercice 2018, lors d'une séance plénière présidée par Salah Goudjil, président par intérim du Conseil.

 Lors de la séance de vote tenue en présence de la ministre des Relations avec le parlement, Bessma Azouar, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane a affirmé que la durée de présentation de la loi de finances devant le parlement sera réduite à l'année référentielle (N-1) à partir de l'année 2021, ce qui permettra une meilleure maîtrise des dépenses et davantage de transparence, conformément au programme de réforme de la finance publique, prévu dans le programme du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

 Le ministre a ajouté que cette mesure confirmait la volonté de l'Etat de conférer davantage de transparence à la gestion budgétaire.

Zoom sur les chiffres