COMMUNIQUE DE PRESSE

Monsieur Aïmene BENABDERRAHMANE, Ministre des Finances, a pris part le 23 novembre 2020, par visioconférence, aux travaux du 5ème Forum Arabe des Finances Publiques, organisé conjointement par le Fonds Monétaire Arabe et le Fonds Monétaire International, sur le thème « La pandémie de la Covid-19 et le soutien vital dans les pays arabes ».

Dans le cadre de ce forum, les Ministres des Finances arabes se sont penchés sur les évolutions et les perspectives macroéconomiques à l’ère de la Covid-19, ainsi que sur la question de la protection sociale, notamment pour les populations les plus vulnérables.

Dans son intervention, M. A. BENABDERRAHMANE a indiqué qu’avec la recrudescence des cas infectés par cette pandémie, les Etats devront accroitre davantage leur rôle économique et social, en vue de mobiliser les moyens de résilience pour clôturer l’exercice en cours, mais aussi pour préparer les conditions d’une relance économique à court et moyen termes pour une sortie de crise. A cet égard, le Gouvernement algérien s’attelle a-t-il ajouté, à trouver les solutions les plus viables pour atténuer les retombées de cette crise en vue de s’inscrire dans une trajectoire de croissance économique durable.

Lors de son intervention sur la problématique « Assurer un soutien vital aujourd’hui et maintenir une protection sociale pour l’avenir », pour partager l’expérience de notre pays en la matière, M. A. BENABDERRAHMANE a précisé que, depuis son indépendance, l’Algérie a énormément investi dans ce domaine, tout en rappelant que les fondements juridiques de ce système de protection sociale trouvent leurs ancrages dans la constitution, qui consacre la gratuité de l’enseignement et son caractère obligatoire, ainsi que le droit de tous les citoyens à la protection de leur santé et celle de leurs enfants.

Sur un autre plan, le Ministre des Finances a présenté le dispositif de riposte mis en place par l’Algérie pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et contrer ses répercussions socio-économiques. Il a également souligné que les pouvoirs publics œuvrent pour la mise en place de mesures pour assurer la viabilité financière du système de protection sociale et le rendre plus juste et inclusif.

En ce qui concerne les finances publiques, M. BENABDERRAHMANE a signalé que le Gouvernement algérien porte un intérêt particulier à la réforme fiscale dont le principal objectif demeure l’élargissement de l’assiette fiscale à travers le renforcement de la confiance contribuable-administration, ainsi que la simplification les procédures administratives pour faciliter l’acquittement du devoir fiscal par les assujettis à l’impôt. Enfin, le Ministre des Finances a souligné que l’Algérie s’est également engagée à mettre en place un cadre budgétaire responsabilisant qui vise à asseoir un nouveau modèle structuré par les objectifs des politiques publiques et faisant l’objet d’une évaluation continue sur les résultats obtenus.

Outre les perspectives économiques de la région à la lumière du contexte marqué par la COVID-19, le débat a porté essentiellement sur la teneur des expériences évoqués lors de cette rencontre, pour le soutien à apporter aux franges les plus vulnérables de la société, et pour atténuer l’impact de la crise sanitaire, ainsi que la nécessité de la soutenabilité des systèmes de protection sociale sur les moyen et long termes.

 

Zoom sur les chiffres