Dans le cadre de la poursuite des travaux au titre de sa participation aux Assemblées Annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, qui se tiennent actuellement à Washington, Monsieur Brahim Djamel KASSALI, Ministre des Finances, a pris part aux réunions plénières des institutions financières multilatérales et a eu de fructueux échanges avec certains Ministres des Finances et experts présents à ces assises.

M. KASSALI a, dans ce cadre, pris part aux réunions des Gouverneurs Arabes et Africains avec le Président du Groupe de la Banque Mondiale, ainsi qu’à la réunion des Ministres des Finances et Gouverneurs des Banques Centrales de la région MENA avec la Directrice Générale du FMI.

Ces réunions ont constitué une plateforme d’échange de points de vue sur les préoccupations qui touchent ces régions dans un contexte marqué par une incertitude économique grandissante, en raison de la persistance des effets des crises alimentaire et énergétique et des pressions inflationnistes qui caractérisent la situation économique mondiale actuelle.

Les participants à ces rencontres ont aussi échangé avec les dirigeants des institutions de Broton Woods sur les voies et moyens permettant à ces dernières d’accompagner les pays de ces régions dans leurs efforts de développement.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre des Finances a pris part à la réunion du conclave ministériel sur le Capital Humain de la Banque Mondiale, qui a porté sur la question de « la protection et le renforcement du capital humain dans un contexte de crise alimentaire mondiale ».

Dans son intervention lors de ce conclave, M. KASSALI a indiqué que l’Algérie compte beaucoup sur son capital humain comme ressource primaire à grande valeur, ainsi que sur le secteur de l’agriculture comme une activité économique clé pour assurer l’objectif d’une plus grande sécurité alimentaire à moyen et long terme.

Monsieur le Ministre des Finances a rappelé, dans son allocution, les mesures de riposte engagées par le gouvernement algérien pour faire face aux pressions inflationnistes, liées notamment à l’augmentation des prix des denrées alimentaires sur les marchés internationaux.

Il, à ce titre, précisé que le pays œuvre continuellement à garantir une vie décente aux citoyens, en leur assurant l’accès aux produits nécessaires tels que les biens alimentaires, la scolarisation et la santé.

Cela a valu à l’Algérie d’être en haut des classements internationaux tel que le rapport sur le Développement Humain du Programme des Nations Unies pour le Développement, qui classe l’Algérie à la 3ème place au niveau de l’Afrique ainsi que le rapport du Programme d'Alimentation Mondial des Nations Unies qui attribue au pays la 1ère place en Afrique en matière de sécurité alimentaire durant la période 2018-2020, a-t-i ajouté.

A cet égard, M. KASSALI a souligné que l’Algérie tend aujourd’hui à renforcer ce positionnement, par l’adoption d’une politique de développement du secteur agricole et rural basée sur une démarche structurante et intégrée et ce, dans l’objectif de renforcer la sécurité alimentaire du pays et la promotion d’une agriculture moderne et performante, créatrice de richesses et d’emplois, susceptible de contribuer à la diversification de l’économie nationale et à la réduction du déséquilibre de la balance commerciale.

Enfin et en marge de ces Assemblées Annuelles, Monsieur le Ministre des Finances s’est entretenu avec certains de ses homologues d’autres pays, avec lesquels il a abordé l’état des relations de coopération et les moyens de les développer davantage.

Zoom sur les chiffres

Taux de Change moyen

Taux de croissance du PIB