La Banque Nationale d'Algérie (BNA) et l'Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA) ont procédé, mercredi 04 aout 2021, à Alger, à la signature d'un protocole d'accord portant sur le développement du paiement électronique, en présence de Monsieur le Secrétaire Général du Ministère des Finances, Monsieur Brahim Djamel KASSALI, de Monsieur le chargé du Secrétariat Général du Ministère du Commerce, de Monsieur le Président de l’ABEF et de Monsieur le Secrétaire Général de l’Union Générale des Commerçants des Artisans Algériens (UGCAA).

Ce protocole d'accord a pour objet de mettre en œuvre le programme de développement des moyens de paiement électronique et des services de la banque à distance en faveur des adhérents de l'UGCAA.

Dans son allocution d’ouverture, M. Kassali à indiqué que cette initiative intervient dans le cadre de l'inclusion financière et de la mise en place de nouveaux services bancaires au profit du citoyen, des commerçants et des artisans. "C'est un processus de modernisation qui s'accélère depuis une année, au cours de laquelle, les banques ont fait des efforts extraordinaires pour se rapprocher du citoyen, moderniser leur gestion et digitaliser leur activité".

Ce protocole permet, également, l'accompagnement pour l'intégration des terminaux de paiement acquis par les adhérents au réseau d'acceptation interbancaire CIB et de l'accompagnement pour la certification du paiement par internet.

A cette occasion, Monsieur le Secrétaire Général du Ministère des Finances, a réitéré ses félicitations à la BNA ainsi qu’à l’UGCAA pour cette initiative qui représente un jalon supplémentaire dans le processus de généralisation et de développement des moyens de paiement électronique et à inviter toutes les banques publiques à suivre cet exemple.

De son coté, Le Directeur Général de la BNA a indiqué que cette signature intervient dans le cadre de la limitation du recours aux liquidités, ainsi que la sensibilisation des commerçants et des citoyens au paiement électronique, estimant que l'UGCAA constitue une porte d'entrée importante pour les banques afin de généraliser la distribution des TPE. L'autre objectif est de développer l'inclusion financière tout en réduisant la masse monétaire utilisée dans les transactions commerciales, a-t-il souligné.

Présent à cette cérémonie, le chargé du Secrétariat Général du Ministère du Commerce, El-Hadi Bakir, a estimé que cet accord représente une "avancée considérable" dans la numérisation en Algérie. "De plus cela permet une plus grande transparence dans les transactions commerciales. Mais cela nécessite l'implication générale des commerçants algériens car il n'y a pas d'autre choix que la numérisation", a-t-il souligné. Il a également rappelé que l'obligation d'acquisition de TPE par les commerçants et artisans entrera en vigueur au 1er janvier prochain.

Pour sa part, M. Ben Chahra, Secrétaire Général de l'UGCAA a fait savoir que, dans le cadre de ce protocole d'accord, des journées d'information et de sensibilisation seront organisées au niveau national visant la promotion et le développement de l'utilisation des moyens de paiement électronique.

Zoom sur les chiffres