Le Ministère des Finances a organisé jeudi, 28 janvier 2021; une journée d'étude consacrée à la réévaluation et à la maturation des projets publics.

Le ministre des Finances Aïmen Benabderrahmane a indiqué en marge de cette journée :"La meilleure maturation des projets publics, permise par les décrets d'application de la Loi organique des lois de Finance (LOLF) permettra de réduire la réévaluation des projets publics impactant le budget de L'État".

le ministre a assuré que les décrets d'application de la LOLF portant notamment sur une meilleure maturation des projets publics, permettra de rationaliser la dépense budgétaire du pays en réduisant au maximum le recours à la réévaluation des coûts des projets.

Cette orientation, faisant partie de la réforme des finances publiques menée par le Gouvernement, vise également à la sensibilisation des acteurs publics à l'effet de maitriser la dépenses budgétaire, à la rationaliser et à optimiser l'utilisation de la ressource publique, a souligné le ministre.

D'autre part, lors de son discours, le ministre a souligné la nécessité de définir les raisons des surcoûts et d'évoquer les problématiques de mise en œuvre des projets.

A titre d'exemple, M. Benabderrahmane a indiqué que le volume des opérations de réévaluation au niveau de l'ensemble des secteurs et des programmes sur la période 2010-2020 a atteint 5.296 milliards de dinars (DA), ce qui représente 26 % de l'ensemble du budget d'équipement de l'Etat sur cette période.

Zoom sur les chiffres