site web Ministère des Fiances > A la Une

M.RAOUYA participe aux Assemblées Annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI Bali (Indonésie)

Dans le cadre de la poursuite des travaux au titre de sa participation aux Assemblées Annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, qui se tiennent actuellement à Bali (Indonésie), Monsieur Abderrahmane RAOUYA, Ministre des Finances, a pris part aux réunions plénières des institutions financières multilatérales et a eu de fructueux échanges avec certains Ministres des Finances et experts présents à ces assises.

M. RAOUYA a, à ce titre, assisté aux réunions du Comité Monétaire et Financier International (CMFI) et du Comité de Développement (CD). Les discussions se sont focalisées sur les tendances générales de l’économie mondiale

 qui se caractérisent par une croissance économique plus raffermie, mais qui devient moins régulière et devrait se ralentir à moyen terme. Il a été également noté que le contexte économique mondial actuel est entouré d’incertitudes d’ordre monétaire et financière, mais également commercial, ce qui pourrait peser négativement sur les efforts de développement dans le monde.

Dans le cadre de ces mêmes discussions, l’accent a été mis sur l’importance du développement du capital humain, comme facteur clé pour la réduction future de la pauvreté et la stimulation de la croissance.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre des Finances a participé à la  Réunion Ministérielle sur le Financement du Climat, qui a été présidée par M. Jim KIM, Président du Groupe de la Banque Mondiale, et a connu la participation de M. Antonio GUTERRES, Secrétaire Général de l’ONU, et de Mme Christine LAGARDE, Directrice Générale du FMI.

L’objectif de cette rencontre qui a réuni des Ministres des Finances des pays développés et en développement, était de discuter des moyens à adopter en matière de développement et de financement dans le domaine du climat aux niveaux national et mondial, notamment dans un contexte où les actions sur le climat restent lentes dans de nombreux pays signataires de l'Accord de Paris.

Cette réunion était aussi l’occasion pour annoncer la feuille de route du Groupe de la Banque Mondiale sur la question des changements climatiques, en prévision de la COP 24 prévue en Pologne en décembre 2018.

A ce titre et tout en rappelant l’attention particulière accordée par l’Algérie à la menace des changements climatiques, Monsieur le Ministre des Finances a souligné, dans ce cadre, que même si l’Algérie est considérée comme un pays peu émetteur de gaz à effet de serre et que sa responsabilité historique en la matière n’est pas engagée, elle a ratifié les différentes Conventions et Accords sur les changements climatiques et a intégré la politique environnementale dans sa stratégie de développement global et dans son dispositif légal et  réglementaire.

 

Monsieur le Ministre des Finances n’a pas manqué de mettre l’accent sur l’importance d’accompagner les pays en développement en matière de lutte contre les changements climatiques. Au-delà de la problématique cruciale de financement des actions climatiques, a-t-il indiqué, des mesures concrètes doivent être prises à l’échelle mondiale pour permettre un véritable transfert de technologies et de savoir-faire vers les pays en développement, permettant de contribuer à leur assurer une transition efficace et rapide vers une Economie Verte et respectueuse de l’environnement.

Par ailleurs, M. RAOUYA et la délégation algérienne ont aussi pris part aux réunions des Gouverneurs Arabes et Africains avec le Président du Groupe de la Banque Mondiale, ainsi qu’à la réunion des Ministres des Finances et Gouverneurs des Banques Centrales de la région MENA avec la Directrice Générale du FMI. Ces réunions ont constitué un espace pour des échanges de vues sur les préoccupations qui touchent la région dans un contexte marqué par une instabilité économique due aux situations politique et sociale auxquelles certains pays sont confrontés. Les voies et moyens de contribution de la Banque Mondiale et du FMI aux politiques de croissance menées par les pays de la région MENA, ont fait l’objet d’échanges entre les dirigeants de ces institutions et les Gouverneurs de cette région.

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre des Finances est intervenu au nom des Gouverneurs africains sur la question de « la promotion et la diversification des exportations », eu égard à la dépendance de beaucoup de pays africains des ressources naturelles.              M. RAOUYA a indiqué que ces pays devraient mettre des mécanismes d’incitations pour renforcer les capacités des entreprises et des travailleurs à créer des actifs et à tirer profit des opportunités offertes par le marché. Il a, à ce titre, invité la Banque Mondiale à appuyer toutes les initiatives visant à promouvoir l'esprit d'entrepreneuriat et du potentiel manufacturier de l'Afrique pour promouvoir une diversification économique solide.

Sur un autre plan, Monsieur le Ministre des Finances a précisé que l’intégration des économies africaines dans la chaîne des valeurs mondiales, la réduction des obstacles à la compétitivité, le renforcement de l'appui logistique et l’investissement dans les infrastructures, sont des conditions nécessaires pour l’approfondissement des liens commerciaux intra-régionaux et l'élargissement des marchés d'exportation.

En marge de ces Assemblées Annuelles, M. RAOUYA a également rencontré M. Jihad AZOUR, Directeur du Département Moyen-Orient et Asie Centrale (MOAC) au FMI.

Monsieur le Ministre des Finances a, à cet égard, présenté l’évolution récente de la situation économique et ses perspectives. Il a encore rappelé les efforts déployés par l’Algérie pour la modernisation des Administrations fiscale et douanière et le renforcement de la gestion budgétaire.

Enfin, Monsieur le Ministre a eu de fructueux échanges avec certains de ces homologues d’autres pays et des responsables de certaines institutions financières et bancaires, avec lesquels il a été procédé à l’examen des possibilités de développer des partenariats et d’appuis techniques dans les différents domaines de développement.





Plan du site | Contactez-nous | FAQ
© 2011 Ministère des finances - Tous droits réservés