site web Ministère des Fiances > A la Une

Algérie-BAD: Engagement pour mobiliser des ressources pour financer la croissance algérienne

Dans le cadre de la première visite en Algérie, depuis sa prise de fonction en septembre 2015, le Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement, Akinwumi ADESINA et les autorités algériennes ont défini les bases d’un engagement commun pour le Développement et la croissance en Algérie.

Cet engagement trouve ses fondements dans le rôle majeur joué par l’Algérie dans l’histoire du continent africain, à travers une action diplomatique prônant la souveraineté des Etats et la médiation. Ce rôle s’illustre actuellement par les efforts en vue d’une plus grande stabilité dans la région. Les deux parties ont rappelé le rôle essentiel que joue et jouera l’Algérie en tant que moteur de croissance régional vecteur de stabilité et de prospérité dans la sous-région.

L’Algérie est par ailleurs Membre fondateur de l’institution depuis 1964 dont elle est le 4éme actionnaire sur le continent. L’action de l’Algérie au sein de l’institution a permis de mobiliser les ressources à même d’appuyer le développement économique et social du continent.

La Banque Africaine de Développement a souligné la disponibilité de la Banque Africaine de Développement à accompagner plus en avant l’Algérie dans son développement économique dans le cadre d’un partenariat renforcé à travers des appuis structurants diversifiés et un apport en expertise.

La Banque Africaine de Développement et le gouvernement algérien se sont engagés ensemble à définir une stratégie de mobilisation de ressources en vue d’assurer le financement de la croissance en Algérie. Ce partenariat aboutira par ailleurs à l’indentification des principales contraintes à une croissance forte génératrice d’emplois.

A ce sujet, la Banque et les autorités algériennes ont identifié trois domaines prioritaires de partenariat : (i) l’énergie avec un accent particulier sur les énergies renouvelables ; (ii) l’industrialisation et la diversification de l’économie ; et (iii) la transformation de l’agriculture avec l’amélioration des chaines de valeurs. L’appui à la création d’emplois, notamment pour les jeunes et les femmes sera l’objectif clé de ce partenariat.

A ce titre, la Banque marque sa disponibilité à mettre à la disposition de l’Algérie, ses outils et son expérience pour lui permettre de poursuivre les réformes engagées nécessaires à une croissance plus forte et bénéfique à l’ensemble du peuple algérien.

Visiter notre site www.amanti.dz .





Plan du site | Contactez-nous | FAQ
© 2011 Ministère des finances - Tous droits réservés