site web Ministère des Fiances > A la Une

Taux de couverture de la consommation finale des ménages par la production nationale en 2011 et 2012

Les concepts de production brute et de consommation des ménages utilisés dans cette note sont définis dans le cadre conceptuel de la comptabilité nationale qui est un outil qui permet de représenter schématiquement et quantifier l'activité économique d'un pays à un moment donnée.

 

Les concepts de production brute et de consommation des ménages utilisés dans cette note sont définis dans le cadre conceptuel de la comptabilité nationale qui est un outil qui permet de représenter schématiquement et quantifier l'activité économique d'un pays à un moment donnée.

Selon le département des affaires économiques et sociales du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies :

a) Dépenses de consommation finale des ménages;

b) Dépenses de consommation finale de l’administration centrale;

c) Dépenses de consommation finale des institutions sans but lucratif au service des ménages."

La production brutecomprend donc les biens destinés à la consommation intermédiaires, la consommation finale des entreprises et ménages résidents, les produits exportés et stockés.

La consommation finale des ménagescomprend l’ensemble des biens et services consommés par les ménages. Elle n’inclut pas, toutefois, l’achat de biens d’occasion, de même que les grosses rénovations et entretiens qui sont considérées comme accumulation (ABFF).

La principale différence entre la consommation finale des ménages et les dépenses de consommation des ménages (enquête) réside dans la prise en compte par la première des biens en nature reçus des employeurs ou autres ainsi que l’autoconsommation, alors que la seconde les en exclus.

Compte tenu des définitions précédentes, l’analyse du taux de couverture de la consommation finale des ménages en Algérie par la production nationale brute ont permis la délimitation du champs d’analyse en liaison avec la structure de la production et de la consommation des ménages.

A cet effet, la présente note se limitera à l’analyse du taux de couverture de 14 branches d’activité sur un ensemble de 94 branches.

Analyse de la couverture de la consommation des ménages par la production nationale brute.

L’examen de la structure de la consommation finale des ménages par branche d’activité au titre des années 2011 et 2012 montre que 82% des produits et services consommés proviennent de 14 branches sur un total de 94 branches.

Le niveau du taux de couverture (production brute / consommation finale des ménages) a permis d’établir une classification des branches d’activités en "branches excédentaires" et "branches déficitaires".

Les branches dont la production nationale brute couvre totalement la consommation finale des ménages sont au nombre de cinq (05). Il s’agit des branches des :

Par ailleurs, plusieurs branches sont déficitaires, telles que les "Services des postes et Télécommunications", le "Lait et produits laitiers", les "Biens de consommation en textile" et les "Tabacs et allumettes" malgré l’apport des importations.

Il est à noter que  les importations en produits des trois branches "Produits pharmaceutiques", "Corps gras" et "Véhicules industriels" ont permis la couverture globale des  besoins de consommation des ménages en ces produits.

Au plan de la couverture des besoins de consommation des ménages par les disponibilités, certains taux sont parfois supérieurs à 100%. Cette situation s’explique par la nature de certaines branches dont les produits sont aussi bien destinés à la consommation des ménages que comme biens intermédiaires ou d’équipement par les entreprises. A cela s’ajoute le fait que d’autres produits locaux sont exportés, tels que les produits de l’agriculture.

Compte tenu de cette précision, il y a lieu donc de nuancer le niveau de couverture de la consommation des ménages par la production nationale qui est aussi bien destinée à la consommation des ménages qu’aux entreprises et même à l’exportation[1].

Intitulés des  branches 

Poids

dans la

Consommation

des Ménages (%)

Taux de couverture

par la  Production

(%)

Taux de couverture

par  les

Importations

(%)

Taux de couverture en

 termes

de disponibilité

(%)

 Produits de l'agriculture

de la sylviculture et pêche,

24,4

145,9

28,4

174,3

 Transports et auxiliaires de transports

12,3

218,7

14,4

233,1

 Services des postes

et télécommunication

7,9

89,5

1,6

91,1

 Viandes et conserve

de viandes et poissons

5,8

102,7

8,3

110,9

 Services fournis aux ménages

5,4

67,5

0,0

67,5

 Produits de travail des grains

5,0

119,6

7,0

126,5

 Laits et produits laitiers

4,7

17,5

41,3

58,8

 Biens de consommation en textiles

3,5

24,1

18,0

42,1

 Services des hôtels, cafés, restaurants

3,4

105,6

48,9

154,5

 Produits pharmaceutiques

3,4

48,4

103,6

152,0

 Véhicules industriels

2,5

19,2

481,4

500,6

 Tabacs et allumettes

2,1

51,4

2,8

54,2

 Corps gras

1,8

80,2

124,4

204,6

Biens de consommation électrique

Total

1,7

83,8

10,3

113,6

143,7

40,6

154,0

154,2

En termes de niveau de couverture, sur 83,8% de produits et services consommés par les ménages, 51% sont couvertes à plus de 100% par la production nationale et proviennent de cinq (05) branches d’activité sur les 14 retenues dans l’analyse.

La part de la consommation des ménages en produits et services des 9 autres branches d’activité a été, en 2012, de l’ordre de 31%. Ces produits et services consommés par les ménages affichent des taux de couverture par la production locale entre 10,3% (biens de consommation électrique) et 89,5% (services des postes et télécommunication).

Par ailleurs, il est à signaler, que l’analyse du niveau de couverture de la consommation des ménages par la production des branches d’activité montre que :

En conclusion, il ressort de l’analyse préliminaire du niveau de couverture de la consommation des ménages par la production brute nationale que celle-ci est couverte largement pour les branches à vocation agricole (Produits de l'agriculture de la sylviculture et pêche, Viandes et conserve de viandes et poissons, Produits de travail des grains)et les services (Transports et auxiliaires de transports, Services des postes et télécommunication et Services des hôtels, cafés, restaurants).

Par contre, certains produits industriels sont couverts à des niveaux supérieurs à 100% par l’importation, tels que les produits provenant des branches "Produits pharmaceutiques ", "Véhicules industriels" et "Biens de consommation électrique".

Il faut toutefois, indiquer qu’en termes de structure, les produits et services locaux qui couvrent largement la consommation des ménages représentent, près de 50% de la consommation totale.



[1]
L’analyse de la couverture des la consommation des ménages par la production locale nécessite des données plus désagrégés de la production en produits destinés à l’appareil de production et ceux exportés.





Plan du site | Contactez-nous | FAQ
© 2011 Ministère des finances - Tous droits réservés