site web Ministère des Fiances > A la Une

Un nouveau système de gestion budgétaire opérationnel dès 2014

Un nouveau système de gestion budgétaire permettant une meilleure efficacité sera mis en place en 2014 dans le cadre de la modernisation du secteur, a indiqué lundi à Alger le ministre des Finances, Karim Djoudi.

 

"Un nouveau système intégré de gestion budgétaire sera mis en place l’année prochaine. L’élaboration de la première loi de finances selon les règles du nouveau dispositif se fera en 2015. Elle sera une loi +test+", a déclaré à la presse M. Djoudi en marge de la présentation du texte de loi des finances 2014 devant le Conseil de la Nation.

Une loi organique fixant les conditions d’élaboration et d’exécution de ce nouveau système est en cours de finalisation, selon le ministre. "Cette loi devra instituer la modernisation de notre système budgétaire et englobera tous les éléments techniques nécessaires", a-t-il expliqué. Ainsi, les lois de finances seront élaborées et présentées selon un nouveau modèle qui fusionne les budgets de fonctionnement et d’équipement par secteur d’activité.

Le ministère des Finances a déjà réalisé des budgets pour une quinzaine de secteurs selon les techniques contenues dans cette nouvelle loi, selon M. Djoudi. "Nous avons avancé sur tous les aspects de la mise en place de ce système, notamment en matière de formation des cadres, d’installation des systèmes informatiques et d’indicateurs qui concernent la diffusion des informations", a-t-il ajouté. Le nouveau système vise à moderniser le processus de budgétisation des dépenses publiques depuis leur inscription, englobant tout le circuit de la dépense jusqu’au processus de comptabilisation impliquant la mise en place de nouvelles nomenclatures budgétaires et comptables.

Ce système contribuera à un meilleur rendement dans la gestion des ressources de l’Etat, l’efficacité dans l’engagement des finances publiques et une meilleure circulation de l’information. On peut citer parmi les avantages de ce système, la transparence des données, la responsabilisation des gestionnaires, la clarté de l’information qui sera axée sur les résultats visés, le renforcement des capacités de prévision et d’analyse.





Plan du site | Contactez-nous | FAQ
© 2011 Ministère des finances - Tous droits réservés