site web Ministère des Fiances > A la Une

L’Algérie augmente de plus de 705 millions de DTS sa quote-part au FMI


L’Algérie a augmenté sa quote-part au Fonds monétaire international (FMI) de 705,2 millions de DTS (équivalent de plus d’un milliard de dollars) la portant de 1,25 milliard de DTS (environ 1,9 milliard de dollars) à 1,96 md de DTS (près de 3 mds de dollars), selon un décret présidentiel publié au dernier journal officiel, cité par l’APS.

L’Algérie a autorisé, précise le décret, l’augmentation, à concurrence de 705,2 millions de DTS de sa quote-part au FMI la portant à 1,959 milliard de DTS (droits de tirage spéciaux).

Cette démarche vient en exécution de l’augmentation des quotes-parts des membres du FMI décidée lors de la 14ème révision générale, en décembre 2010, qui avait entériné un doublement des contributions de cette institution financière internationale, de 238,4 milliards de DTS à environ 476,8 milliards de DTS (quelque 750 milliards de dollars).

Cette opération s’ajoute à la décision de l’Algérie de participer à l’emprunt lancé par le FMI avec un montant de 5 milliards de dollars.

La participation algérienne à cet emprunt s’effectuera sous forme d’accord d’achat de titres libellés en DTS, a précisé jeudi dernier un communiqué du ministère des Finances et de la Banque d’Algérie.

La participation de l’Algérie à l’emprunt du FMI constitue une opération qui "s’inscrit dans le cadre de la gestion rationnelle des réserves de change", a souligné le communiqué.

Elle constitue aussi "une bonne opportunité pour l’Algérie de diversifier ses placements sous deux angles". D’abord sous l’angle qualité de l’emprunteur, et donc qualité de l’instrument financier, le FMI étant une institution financière multilatérale et de premier ordre, ce qui permet "un niveau de sécurité élevé des placements".

Ensuite, sous l’angle monnaie de dénomination, puisque les titres dans le cadre de cet emprunt seront libellés en DTS, ce qui élargira la composition par devises des réserves de change, "atténuant davantage les risques de change sous-jacents", avait souligné même source.

Une révision des quotes-parts intervient au moins tous les cinq ans.

Le DTS est un actif de réserve international, créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres. Sa valeur est basée sur un panier de quatre grandes devises.





Plan du site | Contactez-nous | FAQ
© 2011 Ministère des finances - Tous droits réservés