site web Ministère des Fiances > A la Une

Le plan d’action du gouvernement vise à "optimiser" les réalisations du programme du président Bouteflika


Le plan d’action du gouvernement vise à "optimiser" les réalisations du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en privilégiant le processus de poursuite de la concrétisation de tous les objectifs tracés, a indiqué le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors de la présentation de ce plan devant le Conseil de la nation.

M. Sella a souligné qu’"il s’agit d’optimiser les réalisations du programme du président de la République, à travers le plan d’action qui donne une nouvelle impulsion et plus d’efficacité à l’action du gouvernement par une relance qui possède aujourd’hui les moyens de son ambition", rapporte l’APS citant un communiqué de presse distribué au terme de la présentation du plan d’action.

En terme de priorités, le plan porte en premier lieu sur "le parachèvement des réformes politiques initiées par le président de la République et notamment la révision de la Constitution et la préparation du double scrutin local du 29 novembre 2012", a-t-il fait savoir.

Pour ce qui est de la réconciliation nationale, il a souligné que le gouvernement "s’engage à finaliser le processus en poursuivant résolument la lutte antiterroriste à l’effet de consolider la sécurité nationale et en mobilisant toutes les forces vives de la Nation, pour maintenir la vigilance".

Déclinant ces actions prioritaires et urgentes du plan d’action, il a indiqué qu’elles s’"orientent toutes vers le citoyen et ses préoccupations quotidiennes pour d’abord obtenir sa confiance", car, a-t-il dit, "il s’agit d’une réconciliation de notre société avec l’Etat et du citoyen avec son administration laquelle doit se rappeler, et à tout instant, qu’elle est au service du citoyen et pas l’inverse", et ensuite pour "améliorer son cadre de vie, préserver sa sécurité et mobiliser les moyens de motiver sa participation active dans tout le processus d’édification du pays".

Le maintien de l’ordre public, la préservation de la sécurité des personnes et de leurs biens, la lutte contre la corruption et les fléaux sociaux sont l’autre axe majeur du plan d’action, a rappelé le Premier ministre.

L’appareil judiciaire et l’Office national de lutte contre la corruption "seront dotés de tous les moyens pour mener à bien leur mission, le principe de la présomption d’innocence sera rigoureusement respecté et la protection des agents de l’Etat contre les actes malveillants sera assurée", a-t-il affirmé.

Dans sa présentation, M. Sellal a indiqué, en outre, que le gouvernement "s’investira dans l’amélioration du cadre de vie du citoyen par le renforcement de tous les services publics auxquels a recours le citoyen, en ambitionnant d’opérer une réelle et effective réhabilitation d’un service public de qualité et une redynamisation des services publics locaux de proximité liés à la vie quotidienne du citoyen".

"Il est de notre responsabilité première de prendre en charge les attentes des citoyens, notamment des jeunes pour leur donner confiance en leur pays et espoir quant à leur avenir dans tous les domaines et en particulier la formation, l’emploi et le logement", a souligné M. Sellal à cet égard.

A propos du logement, il a indiqué que la production de logements sera intensifiée et que le gouvernement "s’attellera à éradiquer toute la pression sociale par la satisfaction au maximum de la demande".

Pour ce qui est de l’emploi, le Premier ministre a affirmé que le gouvernement "renforcera les dispositifs d’aide et d’insertion en place, mais recourra à des mécanismes d’encouragement à l’emploi au niveau de la sphère économique". Il a ajouté que les acquis en matière de pouvoir d’achat seront "préservés" par le biais de la régulation du marché, le soutien des prix, la maîtrise des circuits de distribution et la lutte contre l’inflation.

S’agissant du volet économique, M. Sellal a mis l’accent sur la "nécessaire impulsion d’une économie nationale créatrice de richesses et d’emplois en la confortant par un soutien aux activités favorables à l’intégration de l’économie nationale".

Il a, également, mis en relief l’importance de la promotion de l’investissement et l’amélioration de l’environnement de l’entreprise et du climat des affaires. "Pour réaliser une économie plus dynamique nous sommes invités par le président de la République à faire preuve d’audace et d’imagination", a-t-il dit en substance.

Evoquant la communauté nationale à l’étranger, le Premier ministre a précisé que le gouvernement "s’investira davantage dans la prise en charge des préoccupations de nos compatriotes, en établissant de véritables passerelles entre nos ressortissants où qu’ils soient et leur pays, et ce, dans le souci constant de veiller à la sauvegarde de leurs intérêts, de leur dignité et de leur sécurité ainsi que celle de leurs biens". "Un effort particulier sera fait à leur entrée au pays, en termes de conditions de voyage et d’accueil", a-t-il souligné.

M. Sellal a assuré que le gouvernement, qui ne ménagera aucun effort pour la concrétisation du présent plan d’action dans une optique privilégiant la cohésion sociale et le développement socio-économique du pays, compte sur la mobilisation et l’adhésion de tous, "car, a-t-il dit, nous disposons d’une accumulation de compétences qui peuvent s’investir pour faire émerger notre pays, le développer et le moderniser davantage".





Plan du site | Contactez-nous | FAQ
© 2011 Ministère des finances - Tous droits réservés