site web Ministère des Fiances > A la Une

Loi de finances2012: des mesures pour developper la production nationale

Adoptée par les deux chambre du parlement la loi de finances 2012 vient consolider les autres lois de finances.

 

Consolidation de la base infrastructurelle, soutien à la création de l’emploi et allègement fiscal.

La loi de finances pour 2012, telle que adoptée par les deux chambres (Parlement et Sénat), a été élaborée dans un contexte international marqué par des incertitudes qui entourent la croissance économique mondiale suite à la crise financière qui a résulté  de l’aggravation de la dette publique de certains pays de la zone euro et des Etats Unis. Cette loi a tenu compte, également, des recommandations issues des travaux des commissions de la Tripartite du mois de mai 2011 en vue de l’amélioration de l’environnement de la PME et du renforcement des dispositifs d’emploi.

L’année 2012 sera consacré, également, à la poursuite de la réalisation du programme  d’investissement public 2010-2014 dont le niveau d’engagement financier, s’élèvera, à fin 2012, à 87% du total des ressources allouées à ce programme.

Par ailleurs, les dotations budgétaires au titre du fonctionnement prendront en charge l’incidence financière de l’application des nouveaux régimes indemnitaires et des statuts particuliers ainsi que les dépenses sociales et de solidarité nationale.

Pour la prise en charge des ces actions à caractère économique et social, le cadrage macroéconomique et financier a été construit sur la base de l’évolution des indicateurs suivant :

Quantités exportées de produits d’hydrocarbures : progression de 2,5%, en volume.

Prix du baril de pétrole brut : maintien du prix de référence fiscal du baril de pétrole brut à 37 $US et celui du marché à 90 $US. Les exportations d’hydrocarbures au prix du marché s’élèveront à 64,6 Mds $US.

Taux de change : stabilisation à son niveau de 74 DA/$US par rapport à la prévision de clôture 2011.

Importations de marchandises (CAF) : accroissement de 1,4% en dollar courant des importations de marchandises, soit 46,9 milliards de $US.

Croissance du PIB réel : +4,7% globalement et +5,3%, hors hydrocarbures, tirée par les secteurs du BTP (+6,3%) et des services (+6,1%).

Inflation : +4% en cohérence avec les tendances antérieures et le taux cible, sur le moyen terme, de la Banque d’Algérie.

 

Le budget de l’Etat.

 

La loi de finances pour 2012 est sous tendue par des mesures budgétaires et fiscales qui convergent, toutes, vers le confortement de l’activité économique et l’amélioration du cadre de vie du citoyen.

Les mesures budgétaires prises dans le cadre de la Loi de Finances pour  2012, s’orienteront, notamment en direction du renforcement des services publics, de l’appui à l’activité économique et de l’amélioration des revenus de la population.

Au plan du renforcement des services publics, l’administration centrale et les services déconcentrés bénéficieront d’une dotation de 173 Mds DA pour la fourniture de matériels et le fonctionnement et l’entretien de leurs services.

Au plan de l’appui à l’activité économique, le budget de l’Etat consacrera :

178 Milliards de DApour le soutien à l’emploi, dont 47 Milliards de DA (emplois d’attentes) et 131 Milliards de DA (emplois du dispositif d’Aide à l’Insertion Professionnelle [DAIP]).





Plan du site | Contactez-nous | FAQ
© 2011 Ministère des finances - Tous droits réservés